Les meilleurs rituels de beauté du monde et une sélection No Stress de produits pour votre bien-être

« Il faut rester actif », quel que soit son âge et son état de forme, rappelle l’OMS

Dans de nouvelles directives, l’Organisation mondiale de la santé dénonce les effets délétères de la sédentarité, alors que la pandémie, en limitant les possibilités de se déplacer et de faire du sport, a encore rallongé le temps passé devant les écrans. 

«Être physiquement actif est indispensable pour la santé et le bien-être, cela peut aider à ajouter des années de vie et de la vie aux années», souligne dans un communiqué le directeur général de l'agence onusienne, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Entre quatre et cinq millions de décès pourraient ainsi être évités chaque année si la population mondiale était plus active physiquement, selon ce document.

L’OMS rappelle, dans ses recommandations, que les adultes devraient pratiquer au moins «150 à 300 minutes d'activité physique aérobique d'intensité modérée ou au moins 75 à 150 minutes d'activité physique aérobique d'intensité soutenue ou une combinaison équivalente d'activité physique d'intensité modérée et soutenue par semaine pour en retirer des bénéfices substantiels». 

Huit ados sur dix trop sédentaires

Pour les enfants et les adolescents, l'organisation internationale préconise «au moins 60 minutes par jour en moyenne d'activité physique essentiellement aérobique d'intensité modérée à soutenue et ce, tout au long de la semaine». Elle ajoute en rouge : «LIMITER le temps de sédentarité, et en particulier le temps de loisir passé devant un écran».

Malheureusement, un quart des adultes et 80% des adolescents ne remplissent pas ces objectifs, selon l’OMS. L'activité physique régulière est pourtant essentielle à la santé physique et mentale, notamment en prévenant les maladies cardiaques, le diabète de type 2 et le cancer. Elle aide aussi à réduire la dépression, l'anxiété et le déclin cognitif, améliore la mémoire et stimule la santé cérébrale de manière générale.

Avec l’AFP.  La rédaction de Profession bien-être article du 30/11/2020

 

LA PRATIQUE D'UN SPORT COACHE

sport post natal